18 avril 2007

POINTE A PETER

***

FLEUR DE SEL by VALERIE :

 

Okakura KAKUZO :

"""Certaines fleurs se font la gloire de la mort :

les fleurs du cerisier japonais, par exemple, qui,

librement s'abandonnent aux vents.

Un moment, elles voltigent et dansent sur les eaux de cristal;

puis, en voguant sur l'onde souriante, elles semblent dire :

Adieu, printemps, nous nous en allons vers l'éternité """

***

"""La lumière de l'après-midi éclaire les bambous,

les fontaines babillent délicieusement,

le soupir des pins murmure dans notre bouilloire.

Rêvons de l'éphémère et laissons-nous errer

dans la belle folie des choses."""

(Okakura KAKUZO, le livre du thé)

***

NAVIGATIONS CARÏBEENNES

Souvenirs : quelques images des Antilles, la plupart prises en 2006

avec la fonction photo de mon caméscope Sony :

Le joueur de Gwo Ka...

Eglise de Port-Louis, Guadeloupe...

Vous qui passez sans me voir....

Je suis allé chercher ce beau bateau à Singapour...

Pendant près de deux ans, j'étais le capitaine le plus rapide de la Caraïbe :

47 noeuds aux essais, 41 noeuds en exploitation entre Marie-Galante et la Gwada...

Too much...

Aujourd'hui mon bateau préféré file sous voiles

ses 5 noeuds quand je le pousse dans la brise...

Salut YEMAMBA II, fidèle compagnon du vent.

Petit pêcheur deviendra grand....

Le phare de Petit Canal :

au loin, la Basse Terre, du côté de Sainte-Rose et de Deshaies....

Travaux des champs en Grande Terre :

quand il fait 30° à l'ombre, il est héroïque de lever la pioche au dessus de sa tête.

Souventes fois,

tu as beau roucouler dans ton plus bel habit du dimanche,

seul le bleu du ciel t'entend...

(Ono No KOMACHI, Poèmes, traduction Chiloedream...)

Inconnue, Place de la Victoire, Pointe à Pitre, Guadeloupe... Pour corriger une légende qui dit qu'il y aurait à Pointe à Pitre plus de pîtres qu'ailleurs, voici l'origine de ce nom : Un pêcheur, Peter, avait l'habitude d'aller pêcher à la pointe extrême du cul de sac marin, il en rapportait les plus beaux valiwa, gorett, chat, vivano, soley... A cette époque, les langoustes étaient rejetées à la mer, je connais encore quelques antillais qui ne les mangent pas... Notre brave pêcheur Peter donna son nom à la Pointe, "La Pointe à Peter", devenu au fil du temps avec la déformation linguistique, "Pointe à Pitre"...

Champ de canne à Marie-Galante : le poumon de l'île. Pendant la saison de la canne (mars à juin), voilà un des discours que je faisais à mes passagers : """Mesdasmes Messieurs, sur la gauche du navire, ça fume et c'est bon signe puisqu'il s'agit de l'usine à sucre de Grande Anse. La saison de la canne bat son plein à Marie-Galante, vous allez pouvoir rencontrer sur les routes des attelages lourdement chargés de canne à sucre et roulant à petite vitesse... Prudence donc sur les routes... Sur la droite du navire, l'archipel des Saintes, le sommet du Chameau de Terre de Haut... Sur l'avant tribord, l'île montagneuse de la Dominique, la bien nommée île aux 365 rivières et aux multiples charmes... La météo nous annonce aujourd'hui un temps mitigé, avec de très larges éclaircies... La température de l'air est de 30°,  la mer est à 27° du côté de Capesterre de Marie-Galante, elle frise les 28° à Saint Louis... Départ prévu à 16h15 précises, on part à l'heure avec la Compagnie Brudey frères, on arrive en avance... Bonne journée...."""  J'étais un capitaine bavard sur mes navires à passagers. Certains prenaient mon bateau juste pour mes beaux discours... Un lien confidentiel, uniquement pour les mélomanes :

  http://www.dailymotion.com/video/x1qtgn_la-petite-piste

 

 

Et puisque tout finit en musique :

 

 

http://www.dailymotion.com/video/x1qstt_ma-reverence

Page suivante :  ~~ LE PETIT TRAIN DES CEVENNES ~~

 

 

 

Posté par chiloedream2 à 11:29 - Permalien [#]