15 avril 2007

LES VISITEURS D'AVRIL

***

Ce matin, je suis parti à pieds. Il est des nuits où le sommeil ne vient pas, et quand il finit par vous prendre, il vous assène des rêves troublants qui vous poursuivent tout le jour. Des teintes cahotiques s'entrechoquent entre mes tempes, j'ai pris un doliprane 1000 avec mon café... Marcher d'un pas rapide sous le ciel sombre... Il y a comme une petite fièvre douce dans la brise. Si la pluie tombe, je trouverai bien un abri. J'aime la pluie nourricière, j'espère que je serai rentré à la maison avant qu'elle n'arrive... Hier j'avais laissé my sweet ginet chez le toubib au centre ville : son petit compteur sans fil s'affolait. J'avais changé les 4 piles mais cela allait à peine mieux : il grimpait subitement à plus de 100 et s'arrêtait brutalement, je n'osais plus rouler... Plus un rayon cassé roue arrière, je lui en aurai fait voir de toutes les couleurs... Je marche à grandes enjambées retrouver my sweet compagne, avec un brin d'émotion, cela faisait une éternité que je n'avais pas dormi sans elle.

Un coquelicot danse le flamenco sur un muret de pierre,

sa robe est légère comme un souffle, fragile comme un soupir...

Jardin de la vieille route d'Anduze...

3 secondes de halte pour prendre la photo et pas une de plus.

Je suis à mi-route, il me reste 2 bons kilomètres

avant de poser ma main sur la peau de ma Ginet...

Ses secrets partout qu'il expose,

ce sont des oiseaux déguisés,

son regard embellit les choses,

et les gens prennent pour des roses,

la douleur dont il est brisé, la douleur dont il est brisé...

Le peintre assis devant sa toile,

a-t-il jamais peint ce qu'il voit....

Roucoule et roule cool my sweet princess,

c'est presque le printemps...

Il tombe quelques gouttes quand j'arrive au nid,

le sol est humide mais la table est sèche.

Au dîner chez Maman, après Pierrot Julie et la petite Nine, après Véro et Hubert, les VISITEURS D'AVRIL sont Pauline, Jean-Paul (frère de Pierrot) et leur fille Caroline. On trinque une nouvelle fois à la santé de tous les présents, de tous les absents, et de tous les voyageurs du blog... Vive le Bourgogne 2001!!!

 

Orion porte un nom d'étoile bien mérité :

c'est le parfait petit chien paisible...

Au dîner, Caro nous émeut, Maman nous fait rire,

les souvenirs sont incroyablement précis,

quel beau voyage vers le passé, combien de noms cités,

combien d'anecdotes savoureuses...

Il est près de minuit quand Maman nous sert une dernière infusion... On s'embrasse en se promettant de ne pas attendre 30 ans pour se revoir... Paisibles rencontres sous le toit de Maman... Combien en ai-je raté à sillonner les océans... Et puisque tout finit en musique, voici les clips que vous attendez tous : tournés en nocturne, ils manquent un peu de lumière, mais comme je vous sens très impatients, je vous poste la V.O avant la version définitive. Warning : tous les clips du blog sont réservés exclusivement aux mélomanes :

le_tango_de_paula

l_eau_vive

***

JUILLET 2005, LES 4 X 20 PRINTEMPS DE MAMAN  by PITOU mon neveu-filleul.

Une photo immensément belle (grâce à ma fille)

Charlotte, une des jumelles de mon cousin Rémi

(fils de mon parrain ce héros) et de Cécile... Quelle famille!!!

Joséphine, l'autre jumelle de Rémi...

Pete, Raph and my sweet daughter...

My sweet Mum...

Maintenant ses nouvelles lunettes sont beaucoup plus chouettes...

My sweet Emma avec son petit cousin Arthur,

le "grand" frère des petites jumelles...

***

Cette immense fête a rassemblé

chez Maman et Guy en Juillet 2005

près de 80 descendants de la grande smala DEBELLE.

Enfin, puisque tout finit en vers,

une poésie pour clôturer cette page :

"""Quand je serai morte, mon très cher,

ne chante point tristement pour moi.

Ne plante pas de roses à ma tête ni de cyprès ombreux.

Sois l'herbe verte au-dessus de moi,

humide de pluie et de rosée.

Et si tu veux, souviens-toi.

Et si tu veux, oublie."""

(Christina Rossetti, Chant)

Page suivante : ~~ POINTE A PETER ~~

 

 

 

Posté par chiloedream2 à 11:26 - Permalien [#]